Collectif critique

    Avoir mais ne pas être

    par SRS – Prof des écoles dans le sud lyonnais
    Mis en ligne le 1er septembre

    « Il ne travaille pas. Pourtant, il a tout ce qu’il veut ! Moi, j’en avais pas tant à son âge... ». Phrase mille fois entendue lors d’entretiens avec les parents de mes élèves de primaire. La mise en lien de la volonté d’apprendre et la possession d’objets est presque toujours évoquée lors de ces discussions. Dans tous les milieux sociaux. Il semblerait que le bonheur de posséder devrait suffire aux enfants pour leur donner envie d’apprendre et donc de grandir.
    Dès que l’enfant est en âge de toucher (...)

    La nouvelle campagne de la légalité

    par Manifeste des Juristes en Défense de la Constitution et de l’État de Droit au Brésil
    Mis en ligne le 18 mai

    Contextualisation
    Fin avril, nous recevions ce manifeste, signé par des juristes autochtones et envoyé par une amie brésilienne ; nous avions hésité à le publier pensant que la distance critique manquait aux auteurs, plongés qu’ils étaient dans cette situation d’urgence où le droit est bafoué, comme l’indiquait notre amie, dans le texte introductif joint. Mais aujourd’hui que « le coup d’Etat » est réalisé et que la catastrophe sociale et économique s’annonce, les informations, relatives au processus (...)

    Toujours à Montpellier, toujours sous état d’urgence éternel, 2016

    par Jack Alanda
    Mis en ligne le 12 avril

    « Si nous ne dormons pas c’est pour guetter l’aurore Qui prouvera qu’enfin nous vivons au présent. »
    (Robert Desnos, Demain)
    On ne va pas se mentir, on aime l’atmosphère qui règne cette nuit sur la place de la Comédie, d’ordinaire si insupportablement gentrifiée. Une ambiance assez éloignée de celle des grands soirs, mais d’une beauté inattendue.
    Heureux écosystème que cette foule diverse, à l’acné ravageur ou aux cheveux blancs ! Chacun semble ici trouver sa place, et l’on se situe bien au-delà du noyau (...)

    Ben Gardane, un échec malgré tout

    par Kmar Bendana
    Mis en ligne le 10 mars

    L’attaque de Ben Gardane du 7 mars est grave mais elle n’est ni démobilisatrice, ni dénuée de signaux positifs. Il n’y a qu’à voir la manière dont les forces armées et les habitants de Ben Gardane ont réagi. On se rappelle les prises de Mossoul et un peu moins la prise de Sabrata que les médias ont relayés. On a vu des populations quitter les lieux et des images qui montrent une défaite... (alors que d’autres populations sont restées sur place). Les vidéos qui circulent en Tunisie montrent un (...)